Home > ENR > Pourquoi changer son tableau électrique ?

Pourquoi changer son tableau électrique ?

electrique

Mon tableau électrique est-il trop vieux ? Est-il encore aux normes ? Est-ce que je dois le changer ?

Nous nous sommes tous posés ces questions au moins une fois dans notre vie… C’est pourquoi aujourd’hui nous allons répondre à toutes ces questions.

Il faut savoir qu’il existe la norme NFC15-100 qui est LA référence française dans l’ électricité, « elle sert à prévenir les risques électriques tels que l’électrocution ou l’incendie. Elle définit notamment que le tableau électrique doit être équipé de dispositifs de sécurité comme le disjoncteur différentiel ».

Je vous entends d’ici… « Stop ! » me direz-vous ! « Il y a plusieurs sortes de disjoncteurs ? ». Et bien oui !

Premièrement qu’est-ce qu’un disjoncteur ?

Ce sont les composants principaux du tableau électrique et jouent un rôle protecteur essentiel à la sécurité de votre logement. En effet, en cas de surintensité, de surcharge ou encore de court-circuit, le disjoncteur va interrompre le courant, alors qu’au contraire les plombs qui sautent ou les fusibles fondent. Le disjoncteur peut être réarmé à la suite d’un incident. La réactivation de l’électricité se fait de façon beaucoup plus pratique et ne nécessite pas l’achat de nouveau matériel électrique.

Les différents type de disjoncteurs

Il existe 4 types de disjoncteurs :

  • Le disjoncteur thermique qui protège des surintensités et des risques d’incendie. Il est robuste et simple d’utilisation mais peut mettre un certain temps à se réactiver.
  • Le disjoncteur magnétique protège les installations avec une plus grande précision que la thermique et permet d’absorber sur un très court laps de temps une intensité plus élevée que la normale.
  • Le disjoncteur magnéto-thermique est un mix des disjoncteurs thermique et magnétique. Ils combinent les avantages des deux types de disjoncteurs pour être le plus efficace possible (en cas de surchage ou de court-circuit).
  • Le disjoncteur différentiel permet de protéger de court-circuit et des surcharges mais protège également le logement des différences d’intensité électrique qui peuvent survenir à cause d’une mauvaise isolation.

Maintenant que vous en savez plus sur les disjoncteurs, revenons au tableau électrique.

S’il est trop vétuste, il y a de fortes chances qu’il ne répond plus aux critères de la norme NFC15-100, il est donc temps de le remplacer. En effet, un vieux tableau électrique n’est pas équipé d’un dispositif de sécurité comme par exemple le disjoncteur différentiel qui empêche simplement les incendies, une électrocution ou une surtension causée par la foudre, ou tout simplement une surcharge due aux appareils électro-ménagers de votre foyer.

Un tableau électrique peut aussi être changé s’il ne contient pas assez d’emplacements et cela évite l’installation d’un tableau électrique divisionnaire (secondaire). Par exemple, l’installation d’un appareil (pompe à chaleur, lave-vaisselle ou nouvelle chaudière) demande une intervention sur le tableau électrique car il faut ajouter une nouvelle prise, alors que les nouveaux tableaux électriques comprennent des extensions qui prévoient de 20 à 30% d’emplacements libres.

Le remplacement d’un tableau électrique ne garantit pas uniquement la sécurité de votre habitation, il vous permet également de réaliser des économies non-négligeable et plus de confort dans votre foyer, grâce à l’ajout de modules spécifiques (augmentation du nombre de prise, contacteur heures creuses, compteur jour/ nuit, délesteur électrique…).

Finalement, changer son tableau électrique est bien plus qu’une sécurité, c’est également un geste économique pour son portefeuille puisqu’il permet de prévenir d’éventuels sinistres, mais aussi de consommer moins pour consommer mieux…

Un coup d’oeil sur les énergies renouvelables : les énergies renouvelables chez Hydrobat
Lire l’article sur notre blog : ARTICLE

Leave a Reply

Bitnami