Home > ENR > Pourquoi les énergies photovoltaïques ?

Pourquoi les énergies photovoltaïques ?

photovoltaïque

Aujourd’hui, le blog Maison Déco Réno vous parle de l’énergie photovoltaïques.

En effet, les panneaux solaires photovoltaïques ont le vent en poupe. Auparavant sous-estimés et considérés comme trop chers et pas assez standardisés, les experts sont bien forcés de reconnaître que cette technologie pourrait dominer le monde de l’énergie d’ici 2050. Investir dans les énergies renouvelables, c’est réaliser un placement d’avenir tout en bénéficiant, dès aujourd’hui de rendements performants et sécuritaires. La facture des ménages pourrait grimper de 50% d’ici 2020, selon la commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité. Et de 100% d’ici à 2023. Même si le kWh électrique en France est, d’après EDF le moins élevé d’Europe (pays limités à la zone euro) et relativement stable depuis plusieurs années, l’ensemble des taxes additionnelles correspond au tiers de la facture. La nouvelle organisation du marché de l’électricité selon les projections de la Commission de régulation de l’Energie (CRE) devrait entraîner une hausse de tous les tarifs électricité jusqu’en 2025. Elle atteindrait 11,4% pour les particuliers, la première année et, par la suite, 3,5% par an. EDF réclame plus de moyens pour financer ses investissements et tente régulièrement d’obtenir du gouvernement une revalorisation de ses tarifs de vente, qu’elle juge trop faible.

rgrhrsnr

edf-centrale-nucelaireChez Maison Déco Réno, nous savons qu’il est loin le temps de l’électricité pas chère ! EDF va devoir augmenter ses tarifs de 30 à 50% à cause du vieillissement de ses centrales, du sauvetage d’AREVA, de la construction de deux EPR (Réacteur pressurisé européen) en Grande-Bretagne. Mais un autre nuage risque de plomber un peu plus ses comptes : le démantèlement des centrales nucléaires françaises.

Un chantier qui risque de coûter très cher car lors de la construction des premières centrales dans les années 50 et 60, on ne s’est posé la question ni de leur démantèlement ni du coût. Le démarrage du démantèlement est assez récent et les mauvaises surprises s’accumulent : surcoût et méconnaissance des méthodes à employer. Selon le programme d’EDF appelé « grand carénage », 55 milliards d’euros seraient nécessaires pour les travaux de maintenance et de modernisation des 58 réacteurs nucléaires français à l’horizon 2025.

Le but étant de prolonger leur durée de vie au-delà de la limite de 40 ans initialement fixée lors de leur conception.

dechets-radioactifs-memoire

Un stockage qui intervient une fois les bâtiments démolis. Il va donc falloir accroître la capacité des sites existants, et sans doute en construire un troisième. Mais cela ne suffira pas, et l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) a donc une autre idée : le recyclage d’une partie des déchets nucléaires.

Une opération actuellement impossible du fait de la législation française très stricte : tout déchet provenant

d’une centrale doit aller dans une décharge spécialisée. Patrice Torres, le directeur des centres de l’Andra, voudrait donc qu’on assouplisse cette règlementation. Jusque-là, ces conteneurs étaient mis dans un bac en vrac dans des fosses ou silos en attendant que des solutions de conditionnement correct soient trouvées.

Mais actuellement, l’un des enjeux majeurs pour l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) est la reprise de ces déchets anciens et leurs conditionnements. Les reprendre, les conditionner et les entreposer en toute sûreté, avant, un jour, de les envoyer en centre de stockage en couche géologique profonde.

Autrement dit : envoyer tous ces combustibles dangereux très profondément sous terre.

bandeau-web

Fukushima : les faits sont là, mais seul le discours officiel a changé, car l’on est passé d’un risque zéro à un risque calculé ou du risque peu probable au risque imprévisible.

Le nucléaire aurait permis à la France de « bénéficier d’un prix du mégawattheure parmi les plus faibles d’Europe, mais les programmes de maintenance et les travaux de sécurité dont la catastrophe toujours en cours de Fukushima nécessitent des investissements colossaux ».

D’autres techniques existent comme l’hydraulique avec les barrages, production au fil de l’eau, l’éolien, le

solaire photovoltaïque public et en auto consommé, la géothermie à basse température ou à haute température, les énergies marines marémotrices, l’énergie des vagues, les hydroliennes utilisant les courants marins, l’énergie thermique des mers etc.  Il est possible de limiter l’énergie nucléaire, sans se priver d’électricité et sans retourner à la bougie ou aux temps des cavernes.

Lire les articles concernant les énergies renouvelables

3 Responses

  1. Nicolas

    J’ai lu plusieurs articles sur ça ! En ce moment ça tourne pas mal sur le sujet, à croire qu’en France on va enfin faire les choses bien pour la planète sans dépenser des sommes complètement dingues !!

  2. Mélanie

    C’est hallucinant, je savais que l’électricité coûtait cher mais je savais pas que ça allait être pire et pourquoi c’était comme ça ! Je vais me renseigner un peu mais ça porte à réfléchir…J’ai pas les moyens de passer à l’énergie solaire, ça doit quand même coûter cher mais je me dis que les politiciens devraient faire quelque chose !?

Leave a Reply

Bitnami